stadire

31 janvier 2009

ongulétophagie

J'avais arreté de me bequeter les ongles depuis au moins la 1ère A au lycée. Pi chais pas ce qui me prend, hop depuis une semaine, j'en ai plus. Mais quand je dis plus c'est vraiment presque plus. Genre si y'a un petit bout à bequeter qui dépasserait un peu, qu'on pourrait choper et tirer dessus quitte à ce que ça me fasse mal et que ca me fasse saigner ben j'ai meme pas peur. Bon apres je regrette quand meme, mais j'ai meme pas peur avant. Je gratte aussi avec mes dents, les petits bouts de peaux qui dépassent, si je peux en choper un, idem, je tire, là ça fait mal ET ça pique. Et avec un peu de bonheur et de chance (et d'espieglerie) ça s'infecte. Si il n'y a plus d'ongle, si il n'y a plus de peau au dessus de l'ongle (là je mens parce qu'il y en a toujours un petit peu), ben c'est pas grave, il y a toujours un petit peu de peau à manger au bout des doigts, juste sous l'ongle. Mmmmm Mais miam quoi.

Si je décide de mettre du vernis transparent, histoire que ca fasse un peu plus lisse niveau moignon (toujours penser à l'esthetisation de ses moignons), bref si je mets du vernis, ben c'est idem, je gratte avec mes dents, comme un lapin. Et le vernis je le bouffe. Vrai. Je mens pas. En gros je mange mes doigts.

Y'a une expression qui dit "s'en mordre les doigts". Mmmmm... Oué mais de quoi ? Putain ca me benne de creuser là où y'a pas à creuser. Juste je me bouffe les doigts quoi.

L'humain est étrange quand j'y pense.

Un ongle ca a pas de gout. La peau non plus. C'est absolument pas satisfaisant. Ca fait juste mal et c'est moche au final.

ceci dit c'est cool hein, t'es là, tranquille Emile, tu te bequetes les ongles, personne ici te fais chier avec ça (pas comme quand t'étais en 6ème b), là personne va s'en appercevoir, dtfacons en ce moment je me dis que si je me tondais les cheveux, que si je portais un jean neige moulant et que si je décidais d'écouter les démons de minuit en fumant des pétards, y'aurait pas plus de monde pour s'en appercevoir.

Du vrai bonheur en boite moi je dis.

Tiens, demain je vais bouffer du cassoulet froid à même la boite en récitant des poèmes du XVème siecle, histoire de voir ce que ça fait.

resizer

Non alors les trucs au dessus là ce ne sont pas des bouts de glands atteints d'une quelconque maladie vénérienne, ce sont juste des doigts rongés, mais comme ca me broute sévere de choisir un image bien top d'ongles bien rongés qu'on verrait bien, je me suis dit que les glands malades feraient bien l'affaire.

Quitte à faire un billet sur un truc bien crade, autant que l'image suive et qu'elle soit bien naze et illisble.

Sinon aujourd'hui y'a quelqu'un qui est venu nous faire un cours sur la TCC. Therapie Comportementale et Cognitive. J'ai pas été emballée du tout sur ce coup.

Posté par stadire à 00:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]


18 janvier 2009

Tiens et si je dansais devant ma webcam ?

Une fille renversante sexy
Vidéo envoyée par rahim2401

Posté par stadire à 01:21 - Commentaires [3] - Permalien [#]

03 janvier 2009

Bonne année (et je vous emmerde si vous êtes pas contents)

Oui, y'a toujours un naze pour te dire : pfffffff ça me gonfle qu'on me souhaite tout le temps une bonne année (en général, celui là il a un ami et demi, et encore faut le chercher dans facebook).

Donc à tous les aigris de ce type, moi je vais faire un copié collé de feignasse d'une réponse que j'ai déjà faite ailleurs :

"Souhaiter une bonne année c'est juste culturel, et ca fait parti de nos traditions. Vous seriez dans une tribu quelconque perdue au milieu du desert, on vous dirait : en ce jour du solstice d'été, à l'heure où l'étoile frole le grand arbre là bas, il faut faire 3 tour sur soi et se taper 5 fois le nez, sinon vous êtes considéré comme un mal poli et un rustre, et bien vous trouveriez ça charmant et pittoresque et vous le feriez. Ici notre coutume à nous c'est de se souhaiter une bonne année le 1er janvier. Mais comme elle est issue de votre culture et que justement votre culture vous amène à la renier, vous pestez. Et d'ailleurs vous pestez sur un commentaire de blog, donc je ne suis pas certaine que la portée de votre protestation aille tres tres loin. Tout ceci pour un "bonne année"... C'est fort de café tout de même. Bonne, tres bonne année à vous tout de même. Car oui, il est tout à fait envisageable de souhaiter le meilleur pour son prochain, meme si on ne le connait pas. Si, si, je vous le jure."

Donc, oué, Bonne année 2009 !!!

Posté par stadire à 05:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 janvier 2009

Herman Deza aka HermosDef a disparu

A faire circuler.

affiche_hermann

Posté par stadire à 23:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 décembre 2008

faut que je révise

j'avais pondu un super texte sur l'anatomie, et ca a planté. Youpi.

anat

Posté par stadire à 22:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]



19 décembre 2008

Vingt sur Vingt

voilà, c'est ma note de ma msp.

Mais c'est logique aussi, chuis la femme de numéro vingt.

Posté par stadire à 20:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

la F.A.B (john travolta is dead)

Voilà, je fais parti depuis plusieurs année de la F.A.B. (la fédération anti bouc)

John travolta illustre à lui seul le drame de cette coquetterie masculine :

AVANT (mmmm c'est bon les pépitos)

granola

APRES

fab

Mais juste NON quoi.

Posté par stadire à 20:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 décembre 2008

les thenardier

hin hin hin.

je me souviens avoir vu très jeune les miserables, la version avec jean gabin. Je me souviens mais je me plante peut etre que papa avait vivement insisté pour que nous regardions ce film.

Tellement juste.

Et puis le couple des Thenardiers. Pfiou. Bourvil était juste exceptionnel.

then

Je suis toujours tres frappée par les petites gens, quand je dis petites gens c'est des petits minus du ciboulot hein. De ceux qui ont foiré leur vie, qui bavent devant les autres. Des mauvais quoi. Des nigauds. Et ca se donne des grands airs. Et pourtant ça a pas un pet de face. C'est capable d'aller t'arracher tes dents en or dans ta bouche pour aller se faire du fric sur ton dos. Et ca donne des leçons.

Tiens à ce propos, il y a eu une adaptation de belle du seigneur au cinoche ? Si oui, elle vaut le coup ? Va falloir que je me rencarde.

Quoi, je suis en colère ce soir ? naaaaaaaan...

Posté par stadire à 00:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 décembre 2008

ah ben voilà

je me suis relue et j'ai zappé la creme :

donc ca peut etre aussi de l'huile de massage aussi, l'idée apres c'est de la masser quoi, c'est pas juste d'en tartiner, c'est un soin de confort.

Si t'es un peu curieux, ben tu te renseignes sur les techniques de massage de pied (oh t'as le net, c'est merveilleux, profites-en). Fais lui du bien à ta patiente, si elle est tres tres tres tres vieille il lui reste plus que le toucher comme sens. Donc hop, on caline, on bichonne, l'air de rien, comme ca.

Allez je file au lit.

Posté par stadire à 00:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

"laver les pied aide soignante"

C'est le mot clef du jour.

Alors toi qui cherchais comment on fait un pédiluve, en voici la technique :

Tu désinfectes ton chariot (surtout si c'est le jour de la MSP, sinon tu te fais tataner ta tête)

Et dessus tu mets :

Premier étage : 2 serviettes de toilette, 2 gants de toilette, 2 compresses, 1 savon et une creme hydratante.

Deuxième étage : 1 grande poche poubelle, 1 drap

Troisieme étage (tout en bas quoi) : ton bassin pour que les pieds y trempent dedans.

Alors dans l'ordre.

D'abord tu as convenu d'une heure avec le monsieur ou la dame. Ben oui, tu te pointes pas comme ça en disant : yo, c'est moi foutez vos pieds là dedans.

TU TE LAVES LES MAINS

Apres donc avec ton petit chariot tu vas voir la personne, tu oublies pas de mettre la presence, et tu fermes la porte et tu t'installes. Tu deplies la sac poubelle, tu le mets au sol. Tu mets le draps sur les genoux de la personne, tu le répends au sol, sur le sac plastique et tu en laisses dépasser un bout, bout qui te servira à proteger tes jambes à toi.

Tu mets de l'eau à température pas brulante, tu demandes à la personne si c'est ok, et tu poses ta bassine (le pediluve).

L'idée c'est de pas oublier de dechausser la patiente, parce que faire tremper les pieds avec les chaussons, ben c'est un peu couillon. Alors ben donc elle met ses pieds nus dedans et le truc c'est qu'il faut que ca trempe un peu, genre 10/15 minutes. Donc pendant ce temps là, si jamais t'es assez couillon pour avoir oublié de lui parler au patient, ben c'est là qu'il faut lui causer un peu de tout. Si tu vois vraiment pas quoi lui raconter, ben change de taf.

10/15 minutes sont écoulée, tu lui sors un pied, toi t'es à genoux, avec le drap qui depassait là sur tes genoux, et tu lui laves bien les pattes, du bout des doigts de pieds au mollet. tu rinces avec ton broc, que je l'avais oublié sur le chariot, en bas. Après tu seches, avec la serviette, et tu poses la patte à côté de la bassine. Tu dois aussi secher entre les doigts de pied, et là c'est que du bonheur. Tu plies ta compresse en accordéon et tu en utilises un bout pour chaque entre-doigts de pied.

Tu fais pareil avec l'autre patte, et meme si tu veux tu peux continuer à lui parler (sinon tu peux pointer à l'ANPE).

Bon après t'as fini, tu peux ranger tout ton petit bazar. Dire merci au patient, lui demander si ca va. Tu oublies pas de lui remettre tout ce qu'il aime bien avoir sous la main hein. Parce que oui, si il peut pas se deplacer, ben c'est un peu couillon. Imagine, son téléphone sonne.. Genre il sonne une fois par an. Et POF ca tombe au moment où toi t'es passé pour faire ton pédiluve et t'as oublié de lui remettre à côté. Les boules hein. Donc tu lui mets tout ce dont il a besoin (téléphone, sonnette, eau etc etc) pi tu peux lui dire au revoir.

TU TE LAVES LES MAINS, tu ranges ton chariot et tu le DESINFECTES.

Voilà, là j'ai ecris super vite, j'ai ptetre zappé des trucs, mais quand même si déjà tu fais ça, t'es pas mauvais.

Ah oué aussi, si jamais il est diabetique ton patient, ben evite de lui couper les ongles de pied, évite aussi de lui faire trop tremper les papattes (5min, ca devrait etre bon).

Pi j'espere que tu l'as vouvoyé, que tu l'as appelé par son nom de famille, que tu l'as regardé dans les yeux, que tu t'es mis à sa hauteur, que tu lui as parlé normalement et que t'as imaginé ne serait-ce que 30 secondes que un jour, toi aussi tu seras à sa place et que t'aurais aimé juste qu'on te parle avec respect et honneteté et integrité et sincérité et avec HUMILITE.

Voilà.

Bon courage si c'est ta MSP. Moi c'est le 19 décembre.

Posté par stadire à 00:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]



Fin »